Maison individuelle à Caen

Restruc­tu­ra­tion / Exten­sion – 2017

MAISON ARCHITECTE CAEN EXTENSION RESTRUCTURAION ANNEES 70 CONTEMPORAIN DESGIN EXO ARCHITECTES JOACHIM ENGELHARD BAYEUX CAEN CALVADOS NORMANDIE

A Caen, EXO a mené à bien le projet de reconstruction et d’extension d’une maison de ville des années 70′ pour le compte d’un client privé.

A quelques enca­blures du parc de l’Abbaye aux Dames et du site de l’an­cien CHR, le pro­jet a consis­té à créer un nou­vel habi­tat à la réécri­ture contem­po­raine en s’appuyant sur l’héri­tage d’un exis­tant res­té ancré dans les années 70′.

EXO consi­dère les espaces exté­rieurs comme une réelle pro­lon­ga­tion des espaces de vie. Par consé­quent, se posi­tion­nant au début d’un ter­rain expo­sé plein sud, cette mai­son a été pen­sée autour de la notion de « dedans/dehors ».

Le pro­jet (une mai­son saine, du volume, de l’espace, de la lumière, trois chambres et un poten­tiel d’évolution future…) entre dans une démarche de créa­tion archi­tec­tu­rale et de den­si­fi­ca­tion urbaine.

L’exté­rieur de la mai­son reflète la dis­po­si­tion de l’inté­rieur du bâti­ment et les acti­vi­tés conduites dans celui-ci. Les fenêtres ne sont pas toutes uni­formes mais sont implan­tées sui­vant leur uti­li­té. Une grande sur­face vitrée au sud aide à confé­rer une impres­sion d’ampleur aux espaces inté­rieurs de la mai­son et per­met aus­si de rac­cor­der visuel­le­ment ceux-ci au jar­din.

Les maté­riaux exté­rieurs, au delà de leurs qua­li­tés archi­tec­tu­rales, sont aus­si choi­sis en fonc­tion de leur faci­li­té de pose et d’en­tre­tien.

Le par­ti pris est alors d’of­frir une alter­na­tive à l’ha­bi­tat tra­di­tion­nel et arché­ty­pal mar­quant une signa­ture contem­po­raine inté­grant des maté­riaux actuels et nova­teurs dans le « nou­vel habi­tat » et tra­vaillant une orien­ta­tion archi­tec­tu­rale à l’é­cri­ture épu­rée et inté­grée dans son envi­ron­ne­ment.

Dans un article de Mars 1902 du maga­zine men­suel Méca­nique popu­laire, l’au­teur adresse une réflexion aux adeptes des mai­sons « tra­di­tion­nelles » : « Même les plus ardents par­ti­sans de l’ar­chi­tec­ture clas­sique n’ac­cep­te­raient pas le sys­tème de chauf­fage, les ins­tal­la­tions sani­taires et l’é­qui­pe­ment méca­nique qui étaient uti­li­sés à l’é­poque à laquelle la classe son style. Ce que désire en fait le défen­seur de la tra­di­tion, c’est une mai­son contem­po­raine dans ses amé­na­ge­ments et ses com­mo­di­tés, mais enve­lop­pée dans un embal­lage tra­di­tion­nel. Ceci est natu­rel­le­ment par­fai­te­ment réa­li­sable, mais la per­sonne qui sou­haite ce genre de mai­son n’au­rait pro­ba­ble­ment jamais l’i­dée de deman­der à son mar­chand d’au­to­mo­biles une car­ros­se­rie de 1920 sur un châs­sis d’au­jourd’­hui. »

Ce pro­jet s’ef­force alors de créer une autre mai­son dotée de qua­li­tés nou­velles, bâtie rapi­de­ment et libé­rée du car­can des tra­di­tions arti­sa­nales du bâti­ment et dont le coût, la qua­li­té et les délais sont maî­tri­sés.

  • Maître d’ouvrage : Pri­vé
  • Archi­tecte : EXO Archi­tectes
  • Pho­tos : Guillaume Jouet
Pôle de Santé Libéral Ambulatoire de Vire Normandie Santé